Pourquoi dit-on ?#32

Mais pourquoi dit-on « c’est La Bérézina » lorsqu’on est en situation d’échec ou de déroute ?

La Bérézina est une rivière, affluent du Dniepr, qui coule dans l’actuelle Biélorussie. L’origine de cette expression remonte à 1812. A cette époque, l’armée française commandée par Napoléon 1er est en Russie.

Du 26 au 29 novembre, les armées de Napoléon menèrent « la bataille de la Bérézina ». Celle-ci s’avéra infranchissable à cause du dégel. Des pontonniers furent chargés de construire des ponts pour la traverser. Le gros des troupes la franchit le 26, mais le 29, lorsque Napoléon donna l’ordre de les incendier pour empêcher l’ennemi de les emprunter, certains restèrent bloqués de l’autre côté, condamnés à mourir de faim, de froid ou noyés. Ce fiasco coûta la vie à de nombreux soldats.

bérézina
Le passage de la Bérézina
tableau de Peter von Hess, 1843, musée de l’Hermitage, Saint-Petersbourg