Edito #32

Si l’on en croit les analystes, il aura fallu 10 ans pour sortir de la crise des subprimes qui, si l’on excepte les périodes de conflits, a plongé les pays développés dans le pire marasme économique qu’ait connu le Monde depuis 1929.

A l’évidence et pour nombre de pays, cette crise a été synonyme de très fortes difficultés économiques, de chômage de masse, de délitement du tissu social, de ruptures dans les équilibres sociétaux voire d’anarchie et de chaos.

A l’origine de cette crise, la recherche d’un profit rapide et important s’affranchissant de toutes les règles de prudence élémentaires. Sans juger le bien-fondé, on peut déjà juger le résultat et soutenir qu’un système économique qui ne produit que des « richesses de papier » n’est guère propice au développement harmonieux d’une société.

A cet égard, l’enthousiasme récent généré par certaines monnaies virtuelles devrait nous inciter à réfléchir sur les conséquences d’une spéculation irraisonnée qui amène plus souvent à la banqueroute qu’à l’opulence.

Je vous souhaite une très heureuse année 2018 et la réalisation de tous vos projets personnels et professionnels.

 

Hervé Gaignoux

Directeur Général